BOCCIONI (U.)


BOCCIONI (U.)
BOCCIONI (U.)

BOCCIONI UMBERTO (1882-1916)

«Il n’y a qu’une loi pour l’artiste, c’est la vie moderne et la sensibilité futuriste», écrivait Umberto Boccioni, qui est incontestablement, avec le poète Marinetti, le protagoniste le plus important et la figure la plus complète du mouvement futuriste: il en fut le théoricien le plus lucide, tout en demeurant avant tout peintre et sculpteur. Né à Reggio de Calabre, Boccioni obtient un diplôme de l’Institut technique de Catane et se rend à Rome, où il fréquente Severini et surtout l’atelier de Balla qui l’initie à la technique divisionniste et qui lui fait découvrir une thématique sociale et urbaine. À Paris et à Moscou, Boccioni fait le point sur l’ensemble des grands courants artistiques contemporains et en 1907 il écrit: «Je sens que je veux peindre le neuf... il me semble aujourd’hui, tandis que l’analyse scientifique nous montre merveilleusement l’univers, que l’art doit se faire l’interprète de la renaissance vigoureuse et fatale d’un nouvel idéalisme positif.» En 1911, le peintre réalise l’une de ses œuvres maîtresses, le triptyque Les États d’âme (Museum of Modern Art, New York). Projection d’un état émotif que scandent la décomposition, le croisement ou la superposition des grandes lignes directrices — différentes pour chacun des tableaux — ce triptyque reste une étude remarquable sur l’ensemble des sensations et des émotions qui nous traversent et que nous percevons globalement au moyen d’une synthèse aiguë de tous nos sens. La technique utilisée alors par l’artiste est le divisionnisme, qui restera pendant de nombreuses années son meilleur instrument formel, et qui se teinte chez lui, comme chez un certain nombre d’artistes italiens, de naturalisme, de symbolisme, de vérisme social, sans oublier une composante expressive accentuée par le tempérament passionné du peintre. La même année, il signe le Manifeste de la peinture futuriste avec Balla, Severini, Carrà et Russolo, ayant alors autant le souci d’élaborer une théorie cohérente du mouvement que d’en appliquer les principes dans le double domaine de la peinture et de la sculpture. Ses tableaux (Élasticité , coll. Junker, Milan, Le Dynamisme d’un joueur de football , 1913, Museum of Modern Art), d’où disparaît toute thématique sociale, révèlent ses idées sur le dynamisme du corps humain et des formes, unis dans la continuité de l’espace grâce aux vibrations de la lumière; Boccioni va jusqu’à une transposition imaginaire de cette notion de dynamisme spatial, qui l’amène aux limites de l’abstraction. Dans la sculpture (Formes uniques de continuité dans l’espace , 1913, Galleria d’Arte Moderna, Milan), il tente d’unir dans la multiplication des plans et les torsions qu’il impose au corps humain comme aux objets «l’infini plastique extérieur à l’infini plastique intérieur». À partir de 1914, Boccioni subit l’influence du cubisme, et son œuvre s’oriente vers des sujets plus statiques, bien que ses ambitions expressives demeurent. L’influence de Cézanne et du cubisme cézannien marque dans son travail une certaine régression, qui s’accentue encore dans ses derniers tableaux, paysages ou natures mortes. Également théoricien remarquable, sans doute le plus important du futurisme, Boccioni a publié en particulier le Manifeste de la sculpture futuriste , et surtout en 1914 Peinture-sculpture futuriste , qui font de lui l’un des grands créateurs italiens du début du siècle. Engagé volontaire en 1915, Boccioni meurt prématurément à trente-quatre ans des suites d’une chute de cheval.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boccioni —   [bot tʃoːni], Umberto, italienischer Maler und Bildhauer, * Reggio di Calabria 19. 10. 1882, ✝ (gefallen) bei Verona 17. 8. 1916; studierte in Rom und Mailand, Mitbegründer (1910) und Wortführer des Futurismus. Boccioni ging vom französischen… …   Universal-Lexikon

  • Boccioni — Boccioni, Umberto …   Enciclopedia Universal

  • Boccioni — [bō̂ chō′nē] Umberto [oom ber′tō̂] 1882 1916; It. futurist painter & sculptor …   English World dictionary

  • Boccioni — Umberto Boccioni Autoportrait Umberto Boccioni, né le 19 octobre 1882 à Reggio de Calabre et mort le 16 août 1916 à Vérone, était un peintre et un sculpteur futuriste italien …   Wikipédia en Français

  • Boccioni — Italienisches Zwanzig Cent Stück Umberto Boccioni (* 19. Oktober 1882 in Reggio Calabria (Italien); † 16. oder 17. August 1916 bei Verona) war ein italienischer Maler und Bildhauer des Futurismus. Zusammen mit seinen Kollegen …   Deutsch Wikipedia

  • Boccioni — /bo choh nee/; It. /bawt chaw nee/, n. Umberto /oohm berdd taw/, 1882 1916, Italian painter and sculptor. * * * …   Universalium

  • Boccioni — /bɒˈtʃoʊni/ (say bo chohnee) noun Umberto /ʊmˈbɛətoʊ/ (say oom bairtoh), 1882–1916, Italian futurist painter and sculptor …   Australian English dictionary

  • Boccioni — /bo choh nee/; It. /bawt chaw nee/, n. Umberto /oohm berdd taw/, 1882 1916, Italian painter and sculptor …   Useful english dictionary

  • Boccioni, Umberto — born Oct. 19, 1882, Reggio di Calabria, Italy died Aug. 16, 1916, Verona Italian painter, sculptor, and theorist. He was trained in the studio of Giacomo Balla (1871–1958) in Rome. The most energetic member of the Futurist group (See also… …   Universalium

  • Boccioni, Umberto — (1882–1916)    The most important futurist painter and sculptor, and the most subtle theoretician of the futurist movement, Umberto Boccioni left his native Reggio Calabria before he was 20 years old to live in Rome and Paris, where he was… …   Historical Dictionary of modern Italy